Hostgator Black friday 2016 Colloque international | Festival EthnomusiKa PLaybox Hd app download

«A corps et voix. Repenser le politique au prisme des pratiques musicales et dansées» Les 12, 13 et 14 juin

>>> Téléchargez le programme!

Les liens entre musique, danse et politique relèvent d’une thématique centrale pour les sciences humaines. L’objectif de ce colloque est d’interroger l’efficacité politique de la musique et de la danse en considérant à la fois leurs dimensions esthétiques et leurs effets dans le monde social. Il s’inscrit également dans une volonté de proposer des espaces de réflexion pluridisciplinaires qui réunissent anthropologues, ethnomusicologues, sociologues, géographes, historiens et philosophes autour de la musique et de la danse.

Gratuit et ouvert à tous, cet événement est soutenu par le musée du quai Branly, la Cité de la musique, la région Ile-de-France et les laboratoires du CREM (CNRS) et du PLM (Sorbonne).

CONFÉRENCE D’OUVERTURE – 12 juin, 18h-20h, Petit Bain

L’engagement politique dans les sciences humaines aujourd’hui par Tariq Ali et Loïc Wacquant

1ÈRE JOURNÉE DE COLLOQUE – 13 JUIN, 9H30-18H30, MUSÉE DU QUAI BRANLY

9h45-10h45 : Conférence plénière

Loïc Wacquant, « La boxe et le blues: politique des métiers du corps dans le ghetto noir américain » (Berkeley University, Centre de Sociologie Européenne)

11h00-13h00. Espaces et territoires : une géographie politique de la performance

Elsa Broclain, « Les circuits off du tango. Les festivals de tango de quartier à Buenos Aires, de la patrimonialisation vernaculaire à la construction d’une communauté musicale en réseau » (CRAL-EHESS).

Francis Ferrié, « Les arènes politiques de la graphie des danses apoleñas du piémont bolivien », (LESC – EREA / Centre for Amerindian, Latin American and Caribbean Studies).

Julia Morris, « “You Can Forget About the Stresses Here”: The Performance of Third Space in Immigration Detention » (Indépendante – SOAS).

Conclusion d’Yves Raibaud (Université Bordeaux 3, ADES).

14h30-18h30. Création, idéologies et stratégies culturelles

Sabine Trebinjac, « Pourquoi la collecte musicale est en Chine une institution et le traditionalisme d’Etat, un de ses effets ? » (CNRS, LESC).

Tiziana Leucci, « From the South Indian local temple and court tradition to the National and World heritage : Nationalization and Regionalization of Indian Dance Styles » (musée du quai Branly, CEIAS, EHESS).

Vlaïllitch Tuffa, « L’insertion des musiques dites traditionnelles dans les conservatoires en France : d’une périphérie à l’autre » (Paris 7 – Denis Diderot).

Ae Ran Jeong, « Les pratiques de « l’art révolutionnaire » : le cas de Kŭmgangsan kagŭktan, troupe artistique et professionnelle de la communauté nord-coréenne au Japon » (Université Paris 8, Laboratoire d’Ethnoscénologie).

Conclusion de Marie-Pierre Gibert (Université Lyon 2, CREA).

2NDE JOURNÉE DE COLLOQUE – 14 JUIN, 9H30-18H30, CITÉ DE LA MUSIQUE

9h30-12h30. Paroles et gestes : des pratiques de résistance

Marlene Schäfers, « Singing with a “burning heart”: Political affectivity and female dengbêj in Turkish Kurdistan » (Cambridge University).

Moshe Morad, « The Sensualization, Colonization, and Liberation of the ‘Gay Cuban Dancing Body’ » (SOAS).

Alice Degorce, « Paroles chantées, relations politiques et circulations migratoires entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire » (CEAf, EHESS-IRD).

Pierig Humeau, « Le slogan comme énoncé « performatif » : la parole punk » (CURAPP).

Conclusion de Denis Laborde (EHESS – CRIA).

14h00-17h00. Exercer le pouvoir : théories politiques de la musique et de la danse

Kalli Giannelos, « La dimension politique de la musique chez Platon (République, Timée, Lois) » (EHESS – CRIA – Centre Georg Simmel).

Maria Luísa Roubaud et Helena Marihno, « Subliminal representations of the “politics of the soul” in the Estado Novo´s dance and music » (Universidade Técnica de Lisboa / Universidade de Aveiro, INET-MD).

Damien Mahiet, « Musique et danse comme pratiques diplomatiques : Penser le Congrès de Vienne (1814-1815) » (Mahindra Humanities Center, Harvard University).

Conclusion de Rosalía Martínez (Université Paris 8, CREM/LESC).

17h30-18h30. Conclusion générale : « Musique et danse. Des pratiques politiques efficaces ? » Dirigée par Michael Houseman (EPHE).
Comité scientifique

Eftychia Droutsa (doctorante en ethnomusicologie, Université Paris-Sorbonne, Pôle Recherche ethnomusiKa)
Nathalie Gauthard (ethnoscénologue, Université Nice-Sofia Antipolis)
Christine Guillebaud (ethnomusicologue, CREM-LESC)
Sara Le Menestrel (sociologue, CENA-CNRS)
Bernard Lory (historien, INALCO)
Yves Raibaud (géographe, Université de Bordeaux)

Organisateurs

Clara Biermann (doctorante en ethnomusicologie, Université Paris Ouest Nanterre / EHEHI – Casa de Velazquez).
Eftychia Droutsa (doctorante en ethnomusicologie, Université Paris-Sorbonne, responsable du Pôle Recherche d’ethnomusiKa)
Laura Fléty (doctorante en anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre).
Julien Jugand (doctorant en anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre, président d’ethnomusiKa).